Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 17:11

   Jeanpierrearmand, Le peintre de la Musique, vous fait découvrir un tableau en création !

Janvier....février.....Mars.......Avril.........Mai.........en cours encore en juin.........2012

 

DANS LA SERIE AYANT POUR THEME LA  MUSIQUE' «  GIUSEPPE VERDI »

 

UN TABLEAU  UN VRAI TABLEAU SUR LA MUSIQUE, CA SE FAIT COMME CELA !

Dimensions du tableau hors cadre 116*80

Quelques photos, même de mes brouillons, peu lisibles, mais c'est fait exprès ! Pour la suite et les couleurs, voir mon blog (http://jeanpierrepasseport.over-blog.com/)

 

Au fil des photos, vous voyez que la règle sert toujours, pour les perspectives, le dessin des ombres, les proportions, en un mot, la « mise en page »

 

Et puis, observez aussi les acrobaties nécessaires, le jeu des ombres, le travail la nuit, l'heure des voisins !

 

Et le jeu des mains, pour aller plus lentement et ne faire point d'erreurs fatales, travail délicat sur support difficile, et encore, je n'envoie par encore les gradins du théâtre antique d'Orange avec les spectateurs, vous allez voir, vous allez vous reconnaître !

 DSCN5104.JPG

Sur fond représentant le théâtre Antique d'Orange (vous pourrez compter les gradins, dès que les spectateurs auront quitté leur place) ,  vont apparaître successivement les portraits de Giuseppe Verdi, le compositeur, sa femme Giuseppina Strepponi soprano, la Mezzo-soprano Indra  Thomas,  DSCN5128.JPG

AIDA :

Les trompettes d'Aïda au premier  plan masquant partiellement une partie des partitions de cet Opéra, (dans l'alignement des gradins bien sûr!) une note de  la partition de la marche triomphale...................et sur scène, je vais imaginer un peu  les figurants, combien ? Alors là, à ce stade je n'en sais rien!

 

Quelques choristes et violoncellistes, dirigés par le chef.

 

NABUCCO : Représentation d'un défilé des Esclaves s'étirant vers le haut du tableau, contournant les Choristes du Requiem. , dont les voix s’élèvent vers le ciel !  Mes esclaves construisent eux même leur théâtre.

 

le REQUIEM : Les chœurs en action, au dessus, les croix de pierres qui s'envolent vers le ciel du Théâtre antique, sont embrassées par les silhouettes de Icilio, Virginia, fils et fille de Verdi, décédés  ainsi que Margherita Barezzi, décédée en juin 1840.

 

Voilà un début d’œuvre tonitruant, sous le concert des trompettes ! DSCN5177.JPG

 

Restera plus qu'à mettre des couleurs, les couleurs qui sont dans ma tête, puisque le tableau, lorsque je le commence, est déjà imprimé dans le cerveau en 3D, vous mettrez la musique sur cette œuvre, les musiques ?

 

En tout, j'ai dû écouter 150 fois la Messe Requiem, 130 fois Aïda et Nabucco ! Giuseppe Verdi est très aimé de mes voisins, car ils n'hésitent pas à taper au plafond à minuit pour crier leur enthousiasme, exactement comme lorsque je mettais en peinture mon Boléro de Ravel et ça marchais aussi avec la 9ème de Beethoven ! (ah oui, j'oubliai de dire, je peins en musique, j'expose en musique, je peins en exposition, ça m'occupe!) vous viendrez voir et écouter ?

 

Bon, je continue, encore quelques mois car les couleurs sont délicates sur mon projet..........merci de votre attention !

jeanpierrearmand

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanpierrepasseport
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Rechercher

L'artiste

Né à Béziers en  novembre 1944 j'ai obtenu le diplôme de peintre décorateur à l'école du Gué-à-tresmes en 1965, et depuis, j'ai dû exercer un tout autre métier, Maître d'oeuvre du bâtiment, métier que j'ai haïs, loin du décor de théâtre, de l'affiche de cinéma et Publicitaire ! Bien sûr, j'ai quand même fait de la peinture mon loisir préféré, pour glaner quelques modestes récompenses dans des expositions locales:
-trusté les récompenses au concours des peintres à Orange dans le Vaucluse.
-Prix d'honneur à Cuxac d'Aude.
-La ville de Voiron m'a attribué son diplôme,
-La ville de Cran-Gévrier m'a honoré d'un titre.
-Le 31ème Salon de Peinture de Montséveroux m'a décerné en 2008 le prix  spécial du jury pour originalité des trois tableaux mis en compétition: le Boléro  de Ravel, la 9ème symphonie de Beethoven, la Musique et la guerre, le chant de la terre de G. Malher
C'était le passé !.............je tourne la page en Janvier 2006!
En 2005, j'ai enfin commencé à prendre au sérieux les pinceaux et mes chevalets pour réaliser une centaine d'aquarelles, support pour un film diaporama de 50minutes, intitulé ELCOFIS, sur un conte fantastique écrit par Pascal Regnaudin, poète Annécien, musique de Sébastien Fillion, avec la voix de JM. Tampère.
En 2005, la retraite professionnelle; alors résonne depuis ces jours de janvier,cette année là, la MUSIQUE que j'avais tant écoutée et aimée, jusqu'à en ….transformer les notes en touches de couleur.
Je peins en musique, je peins la musique !
Ce cahier, et mes tableaux sont dédiés à mon Père, qui m'a fait écouter et aimer toute sa vie et jusqu'à maintenant LA MUSIQUE CLASSIQUE .Le « rendu » des images est peu conforme à la réalité, la qualité est  altérée par les réductions informatiques.
Mes tableaux dont certains sont de grandes tailles sont visibles à partir de maintenant, puisque j'ai décidé d'exposer !